Du bon usage du passé des paysages. Récits paysagers et durabilité dans trois sites viticoles européens du patrimoine mondial Tokaj, Saint-Émilion, Cinque TerreReport as inadecuate




Du bon usage du passé des paysages. Récits paysagers et durabilité dans trois sites viticoles européens du patrimoine mondial Tokaj, Saint-Émilion, Cinque Terre - Download this document for free, or read online. Document in PDF available to download.

* Corresponding author 1 CEPAGE Centre de recherche sur l-histoire et la culture du paysage-ENSAP de Bordeaux ADES - Aménagement, Développement, Environnement, Santé et Sociétés, GEODE - Géographie de l-environnement

Résumé : Cette contribution s-intéresse plus particulièrement aux récits paysagers associés à la politique d-inscription des - paysages culturels - au Patrimoine mondial de l-humanité, mise en œuvre par l-UNESCO depuis 1992. À l-heure où l-écologisation des espaces locaux devient l-un des vecteurs principaux de reconstruction des identités collectives, ces récits tramés autour du paysage peuvent-ils servir de matrice et de soubassement symboliques à de nouvelles visions du rapport nature-société dans les territoires concernés ? Le processus d-inscription est-il véritablement apte à susciter la construction de récits paysagers capables de fonder symboliquement des projets orientés vers la durabilité, c-est-à-dire fondés sur une gestion des temporalités socio-écologiques ? Ces questions sont au cœur de l-analyse comparative que nous avons menée pour trois - paysages culturels - européens, inscrits entre 1997 et 2003 et ayant pour caractéristique commune d-être fortement marqués par l-activité viti-vinicole. Il s-agit de Portovenere, Cinque Terre et les îles, de la Juridiction de Saint-Émilion et de la région viticole de Tokaj. L-étude de ces trois cas de figure nous amène à penser que l-efficience des récits paysagers, relativement à leur capacité à fonder une pensée de la durabilité et une action en la matière, réside dans leur capacité à prendre en charge les phénomènes de résilience paysagère, qui font de tout héritage une réalité en décalage avec les conditions qui lui avaient permis d-advenir. À cette condition seulement, le récit semble capable de se prolonger dans l-avenir et de dégager les horizons d-un projet de développement durable, qui dépasse une simple action sur les formes du paysage et vise à établir les conditions socio-écologiques de leur production et de leur évolution.

Mots-clés : paysage temps durabilité récits paysagers politiques publiques territoire développement durable patrimoine UNESCO Cinque Terre Saint-Émilion Tokaj





Author: Serge Briffaud - Bernard Davasse -

Source: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DOWNLOAD PDF




Related documents