en fr Imaging the protoplanetary environment of young stellar objects by optical interferometry Imagerie de lenvironnement protoplanétaire des étoiles jeunes par interférométrie optique Report as inadecuate




en fr Imaging the protoplanetary environment of young stellar objects by optical interferometry Imagerie de lenvironnement protoplanétaire des étoiles jeunes par interférométrie optique - Download this document for free, or read online. Document in PDF available to download.

1 IPAG - Institut de Planétologie et d-Astrophysique de Grenoble

Abstract : An effective way to understand the formation of planets is the study of protoplanetary disks. The first images of these disks were obtained in the infrared and the millimeter in the 80s. These images unveiled for the first time the morphology of the infrared excess seen in the spectral energy distributions of young stellar objects. Since then, significant progress has been made and, in addition to the direct detection of planets, we are able to distinguish the disruption they could cause in these disks. The inner region of these disks, where the majority of planets are found, is complex as being the scene of many phenomena still poorly constrained dust sublimation, winds, accretion. For the closest young stars, observing these regions amounts to achieve an angular resolution of the order of a milliarcsecond, unattainable with monolithic telescopes. The optical interferometry can reach such a small angle. This technique consists in combining the light of two or more telescopes to make it interfere. These interferences can be used to constrain the morphology of the observed object by using models. But to understand the phenomena involved in the inner parts of young stellar objects, it is necessary to have an independent image. Image reconstruction is possible with the recent advent of interferometers with 4 or more telescopes. The first images were able to be rebuilt. However, the central star does not allow easy access to the environment morphology. The goal of my thesis was to bypass this difficulty by developing a method of image reconstruction which is adapted to the protoplanetary environment of young stars. It consists in separating the central star of the image to reconstruct its environment while taking into account the temperature difference between the two. With this method and the VLTI interferometric instruments, I reconstructed the images of the first astronomical unit of a dozen of Herbig stars and revealed their morphologies. I was able to apply a novel geometric analysis to characterize them. Finally, I have analyzed in more detail a particular star, MWC158, which I imaged the variability that could be interpreted as a matter ejection. My thesis demonstrates the importance of the inclusion of chromatic aspects in image reconstruction and adaptation of this method to the specific characteristics of young stars.

Résumé : Une manière efficace de contraindre la formation des planètes est l-étude des disques protoplanétaires. Les premières images de ces disques ont été obtenues dans les années 80 en infrarouge et en millimétrique. Ces images dévoilaient pour la première fois la morphologie de l-excès infrarouge vu dans les distributions spectrales d-énergies des étoiles jeunes. Depuis, de nets progrès ont été faits et, outre la détection directe de planètes, nous sommes capables de distinguer les perturbations que celles-ci pourraient engendrer dans ces disques. La région interne de ces disques, où la majorité des planètes sont détectées, est complexe car étant le théâtre de nombreux phénomènes encore mal contraints sublimation de la poussière, vents, accrétion. Pour les étoiles jeunes les plus proches, observer ces régions revient à atteindre une résolution angulaire de l-ordre de la milliseconde d-arc, inatteignable avec un télescope monolithique. L-interférométrie optique permet de satisfaire cette contrainte. Cette technique consiste à combiner la lumière de deux télescopes ou plus afin de la faire interférer. Ces interférences permettent de contraindre la morphologie de l-objet observé à l-aide de modèles. Mais afin de comprendre les phénomènes en jeu il est nécessaire d-avoir une image indépendante de ces modèles. La reconstruction d-images est possible avec l-avènement récent d-interféromètres à 4 télescopes ou plus. Les premières images ont ainsi pu être reconstruites. Cependant, l-étoile centrale ne permet pas d-accéder facilement à l-image de l-environnement. Ma thèse a donc consisté à outrepasser cette difficulté en développant une méthode de reconstruction d-image adaptée à l-environnement protoplanétaire des étoiles jeunes. Elle consiste à séparer l-étoile centrale de l-image afin de reconstruire son environnement tout en prenant en compte la différence de température entre ces deux éléments. Grâce à cette méthode et aux instruments interférométriques du VLTI, j-ai pu reconstruire les images des premières unités astronomiques d-une douzaine d-étoiles de Herbig et de révéler leurs morphologies. J-ai ainsi pu appliquer une analyse géométrique originale afin de les caractériser. Enfin, j-ai analysé plus en détail un étoile particulière, MWC158, dont j-ai imagé la variabilité qui pourrait être interprétée comme une éjection de matière. Ma thèse démontre l-importance de la prise en compte des aspects chromatiques dans la reconstruction d-image ainsi que de l-adaptation de cette méthode à la spécificité des étoiles jeunes.

en fr

Keywords : Interferometry Young stellar objects Protoplanetary disks Imaging Exoplanets High Angular Resolution

Mots-clés : Interférométrie Etoiles jeunes Disques protoplanétaires Imagerie Exoplanètes Haute Résolution Angulaire





Author: Jacques Kluska -

Source: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DOWNLOAD PDF




Related documents