Infrastructures de transports routiers, Parcs et trafics automobiles, France, 1900-1970 :Report as inadecuate




Infrastructures de transports routiers, Parcs et trafics automobiles, France, 1900-1970 : - Download this document for free, or read online. Document in PDF available to download.

1 AUS - Architecture, Urbanisme, Sociétés LAVUE - Laboratoire Architecture,Ville, Urbanisme, Environnement, Ecole d-architecture Paris-Malaquais, Ecole d-architecture Paris-Belleville, UPEC UP12 - Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne - Paris 12

Résumé : Les deux premiers tiers du XXe siècle sont marqués par une profonde transformation de l-offre de transport et de la mobilité à l-échelle nationale comme et peut-être surtout à l-échelle urbaine et qu-il s-agisse du transport des personnes ou de celui des marchandises. De nouveaux modes apparaissent autobus, automobile, camions, chemin de fer métropolitain, d-autres tombent en désuétude véhicules hippomobiles, d-autres enfin rencontrent un succès retentissant avant le déclin vélocipèdes, deux roues motorisés et la composition comme la taille du parc de véhicules varient considérablement dans le temps et dans l-espace, tandis que les trafics poursuivent la croissance engagée au XIXe siècle, régressent en période de guerre ou de crise économique puis connaissent un nouvel essor. Parallèlement, l-automobile et l-automobilisme bouleversent les infrastructures héritées, toutes faites pour la traction animale. Ces bouleversements et ces évolutions n-ont guère été analysés en termes d-impact environnemental en leur temps, même si les désagréments induits par tel ou tel engin - automobile en particulier - ou par le congestionnement ont été discutés. Bien plus, en augmentant l-accessibilité, l-automobile est apparue comme un moyen d-amélioration de la qualité de la vie, notamment de l-habitat. On mesure cependant aujourd-hui les répercussions des tendances initiées par la révolution industrielle sur l-environnement et la biosphère tout entière. Parallèlement, on sait finalement peu de la manière dont ces processus ce sont développés : comment le véhicule individuel est-il devenu de règle, donc comment et à quel rythme se sont constitués les parcs correspondants ? Quel usage était fait de ces véhicules, donc comment le trafic en a-t-il été affecté ? Quelle réponse a été apportée en termes d-infrastructures ? Le présent travail ne saurait répondre à l-ensemble de ces questions et constitue une étude exploratoire en vue d-une recherche plus approfondie. Il s-attache d-une part à faire le point sur la connaissance de ces évolutions qui ne sont aujourd-hui connues qu-à grands traits, d-autre part à recenser les données statistiques existantes, enfin à présenter quelques résultats obtenus suite à la collecte partielle des données. Il repose sur une recherche bibliographique approfondie ainsi que sur la consultation des archives du ministère de l-Équipement déposées au centre d-archives contemporaines. Au-delà de ses enjeux en termes historiques, il complète ceux qui sont engagés relativement à la période récente, afin d-abonder les réflexions contemporaines en termes de prospective et de rétrospective, telles que développées dans le projet piloté par l-INRETS PIE, Prospective et indicateurs des impacts des nuisances des transports sur l-environnement, dans lequel il s-inscrit

Mots-clés : transport routier infrastructure de transport automobile trafic routier parc de véhicules siècle XX France





Author: Sabine Barles - S. Jardel André Guillerme -

Source: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DOWNLOAD PDF




Related documents