Approches bioarchéologiques de l’habitat castral languedocien Report as inadecuate




Approches bioarchéologiques de l’habitat castral languedocien - Download this document for free, or read online. Document in PDF available to download.

1 LA3M - Laboratoire d-Archéologie Médiévale et Moderne en Méditerranée 2 INRAP - Institut National de Recherches Archéologiques Préventives 3 AASPE - Archéozoologie, archéobotanique : sociétés, pratiques et environnements 4 ASM - Archéologie des Sociétés Méditerranéennes

Résumé : Dans le cadre d-un programme collectif de recherche initié par les instances nationales, les chercheurs du Languedoc se sont regroupés autour d-une problématique commune, consacrée depuis 1987 aux formes et aux fonctions de l-habitat castra sur la bordure méridionale du Massif central. L-objectif est de comprendre la genèse des villages castraux en milieu de montagne, par opposition au castrum populatum village fortifié de plaine. Le castrum n-est pas seulement un noyau bâti dont il faut restituer la morphologie et la topographie, ou décrire le tissu architectural ; il s-intègre dans un finage, un ensemble de terroirs exploités par ses habitants, bref dans un environnement qu-il faut restituer pour saisir toute la complexité du phénomène castral.Dans cette perspective, des analyses bioarchéologiques ont été conduites, en fouille programmée, sur des sites castraux majeurs qui forment l-armature de l-enquête, Le Castlar de Durfort dans le Tarn XIIIe-XIVe siècles, Cabaret, l-un des quatre châteaux de Lastours, dans l-Aude XIIe-XIIIe siècles, et La Cisterne à Cabrières dans l-Hérault XIVe-XVIe siècles. Elles ont été complétées lors d-interventions archéologiques ponctuelles à Olargues-le-Vieux et au Rocher des Deux-Vierges à Saint Saturnin, deux châteaux héraultais du premier âge castra Xe-XIe siècles, à Saint-Amans-de-Teulet Le Pouget, Hérault, site de villa cum turde village avec tour du Xe-XIe siècle, ainsi qu-à Molezon en Lozère XIVe siècle, castrum qui apparaît typologiquement et géographiquement assez proche de Calberte. En regard de la basse plaine, le déficit de la documentation écrite pour les zones de relief valorise d-autant la nécessité d-une recherche archéologique. La conjugaison de plusieurs disciplines émanant des sciences naturelles anthropologie, archéozoologie, cardiologie appliquées à la démarche archéologique apporte des éléments complémentaires de connaissance sur l-environnement et l-économie de tels habitats.

Mots-clés : Archéozoologie Bioarchéologie Habitat Massif central





Author: Aline Durand - Vianney Forest - Marie-Pierre Ruas - Armelle Gardeisen -

Source: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DOWNLOAD PDF




Related documents