La transmission orale comme vecteur daltérité et moyen dancrage culturel et pédagogique chez les migrants. Le cas de la chanson populaire.Report as inadecuate




La transmission orale comme vecteur daltérité et moyen dancrage culturel et pédagogique chez les migrants. Le cas de la chanson populaire. - Download this document for free, or read online. Document in PDF available to download.

1 ITEM - Identités, Territoires, Expressions, Mobilités UPPA - Université de Pau et des Pays de l-Adour : EA3002 2 EXPERICE - Centre de recherche interuniversitaire, Expérience, Ressources Culturelles, Education

Résumé : La construction de répertoires interculturels et plurilinguistiques peut renvoyer aux questions soulevées par la participation des migrants à la vie culturelle de leur territoire d-accueil. La recherche et la construction de leur propre identité n-est peut-être pas une dimension annexe ou parallèle à leur parcours d-apprentissage. Elle pourrait jouer un rôle fondateur dans leur dynamique d-apprentissage et dans leur appétence à apprendre.On néglige parfois la part de la transmission orale que la fascination de l-écrit met dans l-ombre.La chanson populaire occupe une place de choix : réunissant à la fois oral et écrit, collectif et individuel, culturel et personnel, elle pourrait être un prisme à travers lequel nos questions se diffractent dans une mise en lumière particulière. Comme nous le suggère Deleuze, la ritournelle est l-esquisse d-un centre stable. Culturellement, la chanson participe à construire une dynamique, à proposer une couleur, un rythme qui constituent la texture du sentiment individuel d-identité. Si, comme le souligne Daniel Syboni il faut avoir une origine à quitter pour trouver une direction, la dynamique du vivant dont nous parle Francisco Varela nécessite également une altération de cette identité pour basculer vers le changement. Il s-agit ici de l-altérité en soi. Quoi de plus altérable que la transmission orale. La posture pédagogique envisage la plupart du temps l-oralité comme un renforcement de l-écrit ou, si l-écrit n-est pas présent, comme une posture faible. Et si c-était l-inverse ? Une étude menée actuellement sur la transmission orale chez les migrants entre Béarn et Argentine pourrait peut-être ouvrir de nouvelles pistes de réflexion. La construction de répertoires interculturels et plurilinguistiques peut renvoyer aux questions soulevées par l-inscription des migrants dans la vie culturelle de leur territoire d-accueil. La recherche et la construction de leur propre identité n-est peut-être pas une dimension annexe ou parallèle à leur parcours d-apprentissage. Elle pourrait jouer un rôle fondateur dans leur dynamique d-apprentissage et dans leur appétence à apprendre. Cela est à prendre en compte dans les différentes stratégies pédagogiques.

keyword : Transmission orale- altérité- ancrage- migrant





Author: Michèle Haensel -

Source: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DOWNLOAD PDF




Related documents