Les théâtres de George Sand, dans le texte et au-delàReport as inadecuate




Les théâtres de George Sand, dans le texte et au-delà - Download this document for free, or read online. Document in PDF available to download.

1 LIRE - Littérature, idéologies, représentations, XVIIIe-XIXe siècles

Résumé : La création dramatique de George Sand ne se réduit pas à ses seules pièces créées dans les théâtres parisiens, pièces qui ont assuré la présence régulière de son nom à l-affiche tout au long de la deuxième République et du second Empire - depuis François le Champi à l-Odéon en 1849 jusqu-à L-Autre, également à l-Odéon, en février 1870 - si l-on exclut Cosima qui échoua en 1840 à la Comédie-Française1. Ce théâtre - officiel - masque trois autres pratiques dramatiques, peut-être plus riches esthétiquement et moins suspectes de collusion avec les formes en vogue auprès du public de la capitale. La première concerne la composition régulière de pièces à lire, théâtre - dans un fauteuil - ou romans dialogués, généralement publiés dans la Revue des Deux Mondes à partir du très mussettien Aldo le Rimeur en 1833. La deuxième pratique concerne le théâtre de société à Nohant, un théâtre d-improvisation sur canevas, du moins à ses débuts, animé au château jusqu-en 1863. Dernière pratique, également privée : le théâtre des marionnettes, régi par Maurice Sand, mais fondé sur les scénarios écrits, seule ou en collaboration avec son fils, par George Sand. Explorant ces quatre voies de la création théâtrale, Sand a expérimenté tous les genres et toutes les formes dramatiques possibles ou impossibles au XIXe siècle : du théâtre affranchi des contraintes scéniques, comme le drame fantastique des Sept Cordes de la lyre en 1839, à la comédie adaptée aux attentes du public du Gymnase ou du Vaudeville Le Mariage de Victorine en 1851 ou Les Don Juan de village en 1866. Sa création part aussi du canevas inspiré du modèle de la commedia, scénario sans dialogue comme Le Début de Colombine en 1851, et s-étend jusqu-au roman dialogué, dialogue sans narration cette fois, dont Gabriel en 1840, Le Diable aux champs écrit en 1851, ou Cadio en 1867 fourniraient des exemples.

Mots-clés : théâtre Sand





Author: Olivier Bara -

Source: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DOWNLOAD PDF




Related documents