De linfluence du subjonctif imparfait du latin classique sur la forme en -rais ; Lexemple du français à la RenaissanceReport as inadecuate




De linfluence du subjonctif imparfait du latin classique sur la forme en -rais ; Lexemple du français à la Renaissance - Download this document for free, or read online. Document in PDF available to download.

1 STIH - Sens, Texte, Informatique, Histoire

Résumé : On apprend communément deux vérités réputées incontestables et définitives à propos de l-imparfait du subjonctif latin classique et du conditionnel présent français, désormais appelé forme en -rais. L-imparfait du subjonctif est reformé en latin tardif à partir du plus-que-parfait du s ubjonctif, et la forme en -rais voit le jour à l-aube du Moyen-âge, née dans les langes de la forme périphrastique de type cantare habebam. Cette périphrase présentait l-avantage d-exprimer d-abord la valeur temporelle de futur dans le passé, ensuite la valeur modale de l-hypothèse, jusqu-alors assumée par l-imparfait du subjonctif. À première vue, il n-existe aucun lien entre l-imparfait du subjonctif roman et la forme en -rais. Et pourtant, malgré la thèse régulièrement avancée faisant état de la disparition pure et simple de la forme ancienne du subjonctif imparfait et de l-adoption dès l-époque médiévale d-un temps nouveau appelé forme en -rais, qui s-approprie les valeurs du feu subjonctif imparfait héréditaire, on ne peut s-empêcher de se demander par quel hasa rd le subjonctif imparfait classique, si fréquemment utilisé en latin, a si rapidement disparu, et par quel artifice les valeurs modales qui lui étaient traditionnellement dévolues ont été transférées à la jeune forme en -rais. Quel rapport entretiennent alors ces deux formes, à la nature apparemment distinctes, relevant cependant de valeurs modales communes ? En d-autres termes, dans quelle mesure le subjonctif imparfait latin est-il impliqué, ou responsable, du processus présidant au transfert de ses valeurs à la forme en -rais ? Aussi, examinons les deux principales théories linguistiques sur la genèse de la forme en -rais pour rétablir le maillon unissant les deux formes et mieux comprendre comment le subjonctif imparfait latin classique, bien que désormais absent sous sa morphologie première, est demeuré insensiblement au cœur de la forme en -rais du français, comme en témoignent les écrits de la Renaissance.

Mots-clés : subjonctif imparfait conditionnel formes en -rais linguistique historique français de la Renaissance latin





Author: Marielle Conforti -

Source: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DOWNLOAD PDF




Related documents