Hommage de Li Yu 1611-1680 à ses concubines défuntesReport as inadecuate




Hommage de Li Yu 1611-1680 à ses concubines défuntes - Download this document for free, or read online. Document in PDF available to download.

1 IrAsia - Institut de recherches Asiatiques

Résumé : -Le dernier ouvrage de Jacques Dars fut sans conteste son œuvre la plus personnelle. Tout à la fois, chef-d’œuvre d’un traducteur manifestant une exceptionnelle maîtrise de son art, se jouant avec une extraordinaire virtuosité des difficultés d’un texte parfois retors, et synthèse d’un sinologue dispensant une discrète érudition qui ne laissait rien dans l’ombre, ce fut aussi, et avant tout, le dialogue d’un grand lettré avec un comparse ayant vécu trois siècles plus tôt que lui. Ce livre sorti voici à peine plus de dix ans était consacré au Xianqing ouji 閒情偶寄 de Li Yu 李漁 1611-1680, recueil d’essais divers au titre joliment rendu par Notes au gré d-humeurs oisives1. Ces Carnets secrets de Li Yu, sous-titrés Un art du bonheur en Chine, offraient, dans une édition richement illustrée, une traduction subtile, nerveuse et élégante de la quasi intégralité des quatre derniers chapitres de l’œuvre la plus représentative de l’écrivain le plus original du xviie siècle.C’est naturellement vers cet auteur que je me suis tourné pour rendre hommage à Jacques Dars et à son œuvre, lesquels ont occupé une place centrale dans ma découverte de la littérature chinoise des temps anciens.Le texte dont on va lire une traduction est la Biographie combinée des deux concubines Qiao Fusheng et Wang Zailai, « Qiao Fusheng, Wang Zailai erji hezhuan » 喬復生王再來二姬合傳3. Li Yu avait déjà confié à la poésie le chagrin que lui avait procuré la perte successive de ses deux concubines chéries, mais il sentit la nécessité de leur rendre cet hommage touchant. Moins connue que les évocations de leur concubine et épouse défuntes composées par Mao Xiang 冒襄 1611-1693 et par Shen Fu 沈復 1763 - après 1808, cette courte biographie émouvante ne constitue pas moins le chaînon manquant entre le Yingmei’an yiyu 影梅庵憶語 Souvenirs de l’ermitage des pruniers-ombreux du premier et les célèbres récits du Fusheng liuji 浮生六記 Six récits au fil inconstant des jours du second

.-

Mots-clés : Li Yu traductions françaises Sinologie littérature chinoise





Author: Pierre Kaser -

Source: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DOWNLOAD PDF




Related documents