Mémoire et patrimoine: des récits et des affordances du patrimoine Report as inadecuate




Mémoire et patrimoine: des récits et des affordances du patrimoine - Download this document for free, or read online. Document in PDF available to download.

Maria Leticia Mazzucchi Ferreira ;Educar em Revista 2015, 58

Author: Joël Candau

Source: http://www.redalyc.org/


Teaser



Educar em Revista ISSN: 0104-4060 educar@ufpr.br Universidade Federal do Paraná Brasil Candau, Joël; Mazzucchi Ferreira, Maria Leticia Mémoire et patrimoine: des récits et des affordances du patrimoine Educar em Revista, núm.
58, octubre-diciembre, 2015, pp.
21-36 Universidade Federal do Paraná Paraná, Brasil Disponible en: http:--www.redalyc.org-articulo.oa?id=155043164003 Comment citer Numéro complet Plus dinformations de cet article Site Web du journal dans redalyc.org Système dInformation Scientifique Réseau de revues scientifiques de lAmérique latine, les Caraïbes, lEspagne et le Portugal Projet académique sans but lucratif, développé sous linitiative pour laccès ouverte Mémoire et patrimoine: des récits et des affordances du patrimoine Memória e patrimônio: narrativas e affordances patrimoniais Memory and cultural heritage: narratives and patrimonial affordances Joël Candau1 Maria Leticia Mazzucchi Ferreira2 RÉSUMÉ Dans cet article, notre ambition est d’éclairer la notion d’éligibilité d’un objet patrimonial.
Pour cela, nous proposons le concept d’affordance patrimoniale, l’éligibilité devenant d’autant plus probable que l’objet candidat à la patrimonialisation a cette qualité d’affordance.
À partir de la distinction de deux types de savoirs et savoir-faire olfactifs observés dans divers milieux professionnels, nous tentons d’identifier une des conditions de la patrimonialisation de ce registre d’expertise dit “immatériel”.
Après avoir justifié notre typologie, nous montrons que le premier type de savoirs et savoir-faire olfactifs (type 1: cuisiniers, œnologues, parfumeurs, sommeliers) peut être facilement revendiqué comme un patrimoine parce que, de la part des professionnels, il offre une affordance narrative (il permet un récit de soi racontable et, de ce fait, recevable) alors que cela est impossible avec le second type d’expertise olfactive (type 2: employés de la morgue, fossoy...





Related documents