Qualité et coopération de mise en œuvre du bâtimentReport as inadecuate




Qualité et coopération de mise en œuvre du bâtiment - Download this document for free, or read online. Document in PDF available to download.

1 MAP - Modèles et simulation pour l-architecture, l-urbanisme et le paysage

Résumé : Le concept de qualité dans le bâtiment renvoie à plusieurs acceptions. Il peut désigner autant lasatisfaction d une exigence énoncée norme, objectif

. que le dépassement de l exigence courantehabituellement acceptée ce qui va au-delà du standard. Il s applique également à mesurer différentsaspects de l objet bâti. On parlera de la qualité technique, de la qualité environnementale ou de laqualité architecturale d un édifice. Mais il décrit aussi les processus attachés à la production de cetobjet. On parlera alors de qualité de la programmation, de qualité de la conception, de qualité de laconstruction ou de qualité de la maintenance.Les travaux de recherche que nous menons sur le travail collaboratif nous conduisent à aborder plusspécifiquement la dimension qualitative des processus.Alors que pendant longtemps ce sont les activités propres à chaque acteur qui ont fait l-objetd amélioration protocoles de qualité en conception, méthodes de construction

. nous pensonsqu aujourd hui un enjeu clef pour le développement de la production du bâti repose sur l améliorationdes processus coopératifs entre les différents acteurs.Le système de production actuel a atteint de ce point de vue un niveau d efficience qui reste limité.Certes il a développé des modes d action et d échange qui ont su répondre aux spécificités du secteur,en particulier au caractère éphémère et évolutif des équipes lors d un projet, mais il souffre defaiblesses réelles dans le « dialogue » entre agents qui limite sa pleine efficacité faible niveau« d influence réciproque», peu de représentation « contextuelle » du déroulement du processus,absence d interopérabilité des outils logiciels

. Pourtant les rapports qu entretiennent les acteurs sontbien un des facteurs déterminant de la qualité globale du processus de production. Les modes decoordination qui régissent les interactions entre partenaires, comme la représentation que les acteurs sefont de la place qu ils occupent ou de l activité qu ils conduisent dans le projet, induisent largementleur implication et la qualité de leurs prestations.Le travail décrit ici vise à améliorer la qualité de la coopération sur le chantier par le développementd un outil d assistance à la coordination.Dans un premier temps, nous décrirons les spécificités de la production du bâtiment, liées à la naturemême de l objet durant les phases de conception puis de construction, et aux particularités desprocessus coopératifs mis en œuvre pour la conduite de projet. Nous aborderons particulièrement cetaspect des processus en phase de construction.Nous verrons ensuite comment décrire et modéliser le contexte de coopération, afin de fournir auxacteurs une représentation claire et intelligible de leur environnement.Des modes de coopération particuliers sont utilisés en phase chantier. Nous les identifierons dans unetroisième partie, afin de percevoir leurs natures, enjeux et limites actuelles.Pour finir, la proposition que nous formulons s appuie sur le rôle particulier du compte-rendu dans lacoopération. Nous avons extrait les concepts-clefs de la coordination en phase chantier afin dedévelopper un nouvel outil d assistance à la coopération : Image.Chantier.Cet outil est actuellement utilisé dans le cadre d une expérimentation menée sur un chantier deconstruction qui nous permet de confronter nos propositions au monde professionnel, d en analyserl impact et l intérêt et de s inspirer au mieux des modes et pratiques de coopération réels du secteur.

keyword : architecture urbanisme





Author: Sylvain Kubicki - Jean-Claude Bignon - Gilles Halin -

Source: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DOWNLOAD PDF




Related documents