en fr Globalization and system of cities : foreign companies and evolution of South African agglomerations Mondialisation et système de villes :les entreprises étrangères et lévolution des agglomérations sud-africaines Report as inadecuate




en fr Globalization and system of cities : foreign companies and evolution of South African agglomerations Mondialisation et système de villes :les entreprises étrangères et lévolution des agglomérations sud-africaines - Download this document for free, or read online. Document in PDF available to download.

1 GC - Géographie-cités

Abstract : Born with colonial settlement patterns, the South-African urban system has experienced half a century of Apartheid. Under the effects of globalization, how does this urban system now evolve, compared to more developed urban systems and mature settlement patterns in other contexts? The impact and disruptions of world-wide economical integration in the dynamics of the South-African urban system are addressed, by the means of direct investments and multinational firms settling. Along with various data analysis methods, this study aims at getting a better understanding of South-African cities: whether they follow a model of metropolization (concentration of activities and population in the largest cities) or experience a distributed growth within the lower level of the urban hierarchy (simple diffusion-adaptation), or develop new spatial configurations (specialization).Within the limits of functional urban agglomerations, implemented for 10 points in time between 1901 and 2001, distributed urban growth patterns (Gibrat process) occur, analogous to those observed in other systems of cities where urban colonization has been observed until the end of the XIXth century. This urbanization process makes South Africa one of the most advanced country in Africa in terms of urban growth (with 307 urban agglomerations in 2001).Long term economical internationalization of cities is then analyzed through the flows of direct investments (sample of 2751 foreign companies in 2003), in order to raise evidences of spatial reconfigurations, concentration trends, or catching up effects between cities.Despite of a long insertion of South Africa in international commercial flows, location strategies of foreign firms contribute, like everywhere else, to a strengthening of the metropolitan level of the hierarchy (especially Johannesburg). They do not produce a noticeable urban specialization. At the upper level of the urban hierarchy, a long-term analysis of investors- strategies nevertheless reveals emerging trends of diffusion and catching-up processes, especially in coastal cities and in their peripheries.

Résumé : Le système des villes sud-africaines, né d-une colonisation de peuplement et soumis pendant un demi-siècle aux lois de l-apartheid, évolue-t-il sous l-effet de la mondialisation comme d-autres systèmes de villes plus anciens ou plus développés ? Dans quelle mesure le processus d-insertion économique à l-échelle mondiale, observé à travers la localisation des investissements directs étrangers (IDE) et l-implantation des entreprises multinationales, entraîne-t-il une perturbation dans la dynamique de ce système ? L-objectif est ici de savoir, à l-aide de différentes méthodes d-analyse des données, si les villes sud-africaines concernées par les IDE suivent un modèle de métropolisation (concentration des activités économiques et des hommes dans les plus grandes villes), si elles connaissent un processus de distribution de la croissance aux échelons inférieurs de la hiérarchie urbaine (simple diffusion-adaptation), ou bien si elles développent de nouvelles configurations (spécialisations).Dans les délimitations bien précises des agglomérations fonctionnelles, que nous avons constituées pour dix dates sur toute la période 1901-2001, nous mettons en évidence une croissance urbaine distribuée (processus de Gibrat), analogue à celle observée pour d-autres systèmes de villes et qui fait suite au processus de colonisation du territoire par les villes, observé jusque vers la fin du XIXe siècle. Cette modalité d-urbanisation fait de l-Afrique du Sud un des pays africains les plus avancés dans la transition urbaine (avec quelques 307 agglomérations urbaines en 2001).L-internationalisation économique des villes est ensuite analysée, sur le temps long, par le biais des IDE (échantillon de 2751 entreprises étrangères en 2003) afin de mettre en évidence les reconfigurations spatiales, les dynamiques de concentration, d-accentuation des disparités ou au contraire de rattrapage entre les villes.Au stade actuel du processus, en dépit d-une insertion ancienne du pays dans les échanges internationaux, les stratégies de localisation des entreprises étrangères contribuent, comme partout ailleurs, au renforcement du niveau métropolitain (au profit de Johannesburg surtout) et ne produisent plus de spécialisation urbaine très marquée. Cependant, à l-échelon supérieur, de la hiérarchie urbaine les sélections des investisseurs analysées sur le long terme révèlent l-amorce d-une dynamique de diffusion et de rééquilibrage territorial, à l-avantage des grandes villes côtières et de leurs périphéries.

en fr

Keywords : Urban Systems Globalization South Africa Direct Investments Multinational Firms Urban Growth

Mots-clés : Système des villes mondialisation Afrique du Sud investissements directs étrangers (IDE) entreprises multinationales croissance urbaine





Author: Céline Vacchiani-Marcuzzo -

Source: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DOWNLOAD PDF




Related documents