en fr Towards a model of organizational self-directed learning. Contribution of reciprocity to a perspective of autonomization in adult education. Vers une modèle dorganisation autoformatrice. Apports du concept de réciprocitéReport as inadecuate




en fr Towards a model of organizational self-directed learning. Contribution of reciprocity to a perspective of autonomization in adult education. Vers une modèle dorganisation autoformatrice. Apports du concept de réciprocité - Download this document for free, or read online. Document in PDF available to download.

1 LISEC - Laboratoire Interuniversitaire des Sciences de l-Education et de la Communication

Abstract : This doctoral dissertation considers the social dimensions of self-directed learning in the workplace based on perspectives in the fields of management (Foucher and Confessore), and of reciprocity in learning within organisational settings (Labelle). The review of literature proposes an in-depth analysis of the notion of reciprocity in two fields: educational sciences, related to the work of Jean-Marie Labelle on personalism and andragogy, and social science (anthropology, economics and political science) according to the work of Marcel Mauss. A frame of reference related to reciprocity and learning in organisational contexts concludes this analysis. Conceptual aspects of reciprocity are then related to four different perspectives on self-directed learning: Critical Thinking (Mezirow), Existential Growth (Pineau), Constructivism (Candy) and Enaction (Tremblay). The outcome is a conceptual model of reciprocity and autonomy which highlights the important roles of -others- and -context- while bringing to light the notions of interdependency and otherness. Some practical implications for learning in organisational settings are finally examined, offering answers to the three main concerns of the thesis: the specific roles of those involved in a training relationship; the significance of learning management tools; and organizational systems and strategies which could promote the emergence of self-directed learning and reciprocity.

Résumé : Cette recherche s-intéresse à l-injonction croissante d-autonomisation, en milieu de travail, et à la manière dont l-autoformation pourrait y répondre. Dans un contexte où l-autonomie, comme l-apprentissage, se construit avec et par autrui, les recherches ont cependant peu abordé les dimensions spécifiquement sociales de l-autoformation. L-apport des travaux récents sur la réciprocité éducative, étudiant la relation sous forme d-échange don - contre-don ouvre une voie nouvelle d-investigation. Cette recherche, de nature théorique, vise donc à proposer, à travers l-examen de la littérature, une modélisation des apports du concept de réciprocité à la perspective d-autonomisation, pour éclairer et faciliter l-autoformation en contexte organisationnel. La recension des écrits sur l-autoformation examine les recherches, dans le domaine, ayant permis de formaliser les connaissances sur l-apprentissage autonome en milieu de travail, au triple niveau des politiques organisationnelles, des acteurs et des dispositifs de formation. La recension des écrits sur la réciprocité examine tout d-abord le concept dans ses dimensions philosophiques, anthropologiques, économiques et politiques, puis dans ses dimensions éducatives, aux niveaux théorique et pratique. Ici, peu de travaux sont disponibles, en particulier pour le contexte organisationnel, la théorie de la réciprocité éducative de Labelle fournissant toutefois un cadre notionnel à la recherche, dans un modèle permettant d-articuler autonomie et réciprocité. Alors qu-un cadre référentiel de l-autoformation peut être établi grâce à la littérature, cette recherche propose donc d-élaborer un cadre référentiel de la réciprocité. Avec l-aide d-un jury, les éléments de la réciprocité ont été dégagés de la littérature, des propositions formulées et un cadre à trois dimensions élaboré. Ces trois dimensions, regroupant au total huit propositions générales et un corollaire, portent sur la nature et les principes de la réciprocité, sur sa dimension opératoire et sur ses effets attendus. La première série de résultats, partant du cadre notionnel et de quatre perspectives théoriques en autoformation (critique, existentielle, constructiviste et de l-énaction), permet d-éclairer le processus d-autonomisation au regard du modèle de réciprocité. Ces résultats proposent alors une modélisation de l-autonomisation, construite grâce au double mouvement de la réciprocité, entre interdépendance et altérité. La seconde série de résultats partant du cadre référentiel de l-autoformation, issu de la littérature, et du cadre référentiel de la réciprocité, construit pour et par cette recherche, permet de décliner les trois grandes dimensions de la réciprocité en fonction des trois dimensions principales de l-autoformation. Ces résultats permettent de définir un certain nombre de conditions propres à la réciprocité, pour faciliter l-autoformation aux niveaux organisationnel, des acteurs et des dispositifs (apprentissage collectif, modalités de coopération, délai de réciprocité ou incomputabilité des échanges, par exemple). Cette recherche théorique propose ainsi un premier rapprochement des notions d-autonomie et de réciprocité, permettant d-éclairer l-autoformation, au plan théorique, et de proposer des pistes, au plan pratique, pour sa facilitation en milieu de travail.

en fr

Keywords : workplace learning autonomy autonomization reciprocity self-directed learning

Mots-clés : autonomie réciprocité autoformation travail formation professionnelle contexte organisationnel dispositifs de formation





Author: Jérôme Eneau -

Source: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DOWNLOAD PDF




Related documents