Le sel dans Les socIétés ancIennes du proche-orIent et du caucase : exploItatIons et usages daprès les sources archéologIques et épIgraphIquesReport as inadecuate




Le sel dans Les socIétés ancIennes du proche-orIent et du caucase : exploItatIons et usages daprès les sources archéologIques et épIgraphIques - Download this document for free, or read online. Document in PDF available to download.

1 Archéorient - ARCHEORIENT - Environnements et sociétés de l-Orient ancien 2 ArScAn - Archéologies et Sciences de l-Antiquité

Résumé : Quoique le sel (chlorure de sodium) soit nécessaire à l-équilibre physiologique des êtres humains et des animaux, il ne s-agit pas d-une denrée alimentaire en soi : dans le domaine de l-alimentation, le sel est un condiment (exhausteur de goût) et un conservateur (salaisons, saumures). Par ailleurs, il n-y a pas, sur le plan médical, de vrai consensus sur le minimum de sel nécessaire à cet équilibre vital. Pour cette raison, on peut considérer que le besoin de rajouter du sel à la nourriture correspond à une construction culturelle et pas seulement à un besoin physiologique ; d-autant plus que certaines denrées en comportent naturellement : c-est le cas de la viande, par exemple. La présence naturelle de sel dans la viande a conduit certains auteurs 1 à supposer que les premières exploitations du sel dans l-histoire correspondent à un changement de régime alimentaire lié au développement des économies néolithiques. Dans le cadre d-un régime où les plantes, notamment les céréales, prennent une place de plus en plus importante dans l-alimentation humaine, les déficiences en sodium auraient ainsi été compensées par un apport direct de sel dans les préparations alimentaires. L-exploitation du sel remonte en effet à la protohistoire. Les plus anciennes traces archéologiques de cette exploitation datent actuellement du début du VI e millénaire av. J.-C. en Europe, avec les salines de Lunca en Roumanie ; et du V e millénaire av. J.-C. dans le Caucase, avec la mine de sel de Duzdagi au Nakhchivan. On peut s-interroger sur les raisons qui ont poussé les sociétés humaines à exploiter cette ressource naturelle si tardivement. l-hypothèse de Clarke, qui réfléchissait à cette question dans le cadre de la néolithisation de l-Europe, ne paraît pas bien fonctionner une fois appliquée au Caucase : dans cette région, les premières traces d-exploitation du sel sont perceptibles archéologiquement à partir du Chalcolithique Récent, soit vers 4500-4000 av. J.-C., alors que le processus de néolithisation est enclenché depuis au moins deux millénaires. Il se peut aussi que l-absence de traces d-exploitation pendant le Néolithique caucasien reflète tout simplement les carences de la recherche. C-est certainement le cas pour le Proche-Orient, où jusqu-à présent, aucune trace archéologique suggérant une exploitation du sel n-a été mise en évidence avant l-époque Néo-assyrienne (900 av. J.-C) ; alors que les données épigraphiques évoquent la fabrication de sel en Orient depuis au moins le début du II e millénaire av. J.-C. Bien qu-abondant au Proche-Orient, le sel apparaît, à première vue, assez peu attesté dans les textes cunéiformes. Mais des études publiées ces vingt dernières années montrent qu-il se cache en fait sous de nombreuses appellations différentes qui n-ont pas toujours été reconnues. Outre son usage dans l-alimentation et la pharmacopée, le sel intervient dans les cultes rendus aux divinités, dans la tannerie ou dans certaines opérations métallurgiques. Les ressources salifères sont souvent aux mains des nomades – au moins partiellement – tandis que le commerce du sel proprement dit semble parfois contrôlé par une autorité politique. Cette brève synthèse, établie à partir de sources archéologiques et épigraphiques, se propose de dresser un état de la question concernant l-exploitation et les usages du sel depuis le Caucase jusqu-à la Mésopotamie, en se concentrant principalement sur les époques pré-classiques.

Mots-clés : sel Proche-Orient antique Caucase





Author: Catherine Marro - Cécile Michel -

Source: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DOWNLOAD PDF




Related documents