La longue marche vers le traité franco-roumain de 1926 : Alliance dun système de revers, réassurance à Locarno ou texte de circonstanceReport as inadecuate




La longue marche vers le traité franco-roumain de 1926 : Alliance dun système de revers, réassurance à Locarno ou texte de circonstance - Download this document for free, or read online. Document in PDF available to download.

1 CIEH&CIEFi - CIEH&CIEFi - Fédération de Recherche Etudes pluridisciplinaires sur l-Europe Intermédiaire

Abstract : Three interpretations, partially exclusive of each other, have been advanced for the Franco-Romanian Treaty of June 1926. The first, official one, pretends it completes the cycle of treaties with the countries of East Central Europe; the insertion of Locarno between the two phases (1921-1924 and 1926-1927) of signatures is retracted and this interpretation ignores the decline of interest in these alliances during the second phase of signatures. The second interpretation, notably used by the current historiography, favors the theory of an alternative to Locarno if the latter failed. Careful analysis of documents from the Quai d-Orsay have recently led many researchers, including myself, to abandon this theory. A third interpretation seems to be true, as Briand privileged Locarno until the end of his life: that of a random event, very circumstantial, subject to specific and ephemeral conditions.

Résumé : Trois interprétations, partiellement exclusives l-une de l-autre, ont été avancées pour expliquer le traité franco-roumain de juin 1926. La première, officielle, souligne la volonté de compléter le cycle de traités avec les pays d-Europe centre-orientale ; l-insertion de Locarno entre les deux phases (1921-1924 et 1926-1927) est escamotée et cette interprétation ignore la baisse d-intérêt pour les alliances de revers au cours de la seconde phase. La deuxième interprétation, utilisée notamment par l-historiographie actuelle , privilégie la théorie des « deux fers au feu » : si Locarno échouait, il restait l-alternative des alliances de revers. Une analyse minutieuse des documents du Quai d-Orsay ont amené récemment plusieurs chercheurs, dont moi, à abandonner cette théorie. Une troisième interprétation semble se vérifier, tant Briand a privilégié Locarno jusqu-à la fin de son activité et de sa vie : celle d-un événement aléatoire, très circonstanciel, soumis à une conjoncture particulière et éphémère.

en fr

Keywords : International relations security policy Central Europe Romania

Mots-clés : Relations internationales politique de sécurité France Europe centrale Roumanie





Author: Traian Sandu -

Source: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DOWNLOAD PDF




Related documents