en fr Modification of carbon fiber - epoxy matrix interphase in a composite material : Design of a self-healing interphase by introducing thermally reversible Diels-Alder adducts Modification de l’interphase du matériau compoReport as inadecuate




en fr Modification of carbon fiber - epoxy matrix interphase in a composite material : Design of a self-healing interphase by introducing thermally reversible Diels-Alder adducts Modification de l’interphase du matériau compo - Download this document for free, or read online. Document in PDF available to download.

1 IMP - Ingénierie des Matériaux Polymères - Site INSA Lyon

Abstract : A thermally self-healable carbon-epoxy interphase was designed based on Diels-Alder D-A thermally reversible covalent bonds.
The D-A modified interphase was formed between maleimide groups grafted on carbon fiber surface and furan groups introduced into epoxy network.
The self-healing ability was characterized by a micromechanical approach using the micro-droplet debonding test.
In this work, carbon fiber surface underwent a three-step treatment to graft maleimide groups, including HNO3 oxidization, tetraethylenepentamine TEPA amination, and bismaleimide BMI grafting.
The fiber surface physico-chemical modifications after each treatment step were characterized by microscopies SEM, and AFM and spectroscopies XPS, and ATR-FTIR.
The matrix modification was carried on mixing furfuryl glycidyl ether FGE into epoxy-amine network and the properties of modified matrix were studied by TGA, DSC, ATR-FTIR, and tensile tests.
The reversible character of Diels-Alder bond was also followed by DSC, TGA, and NMR.
The interfacial mechanical properties and the self-healing abilities of the D-A modified interphases, built by combining DGEBA-FGE-amine matrix with a serial of BMI-grafted carbon fibers tuned as a function of the oxidization time were investigated.
At last, since FGE plays a double-role in D-A modified interfacial system, i.e.
chain extender in epoxy network and self-healing agent in the interphase, the influences of FGE content in matrix on the mechanical properties of interphase and also on the mechanical properties of cured matrix were evaluated.
As a consequence, this study allowed to achieve the best process to build a thermally self-healable carbon-epoxy interphase based on thermally reversible Diels-Alder covalent bonds.
The formed interphase has not only the successive self-healable abilities but also the required mechanical properties.
Additionally, the overall mechanical properties of the composite material based on this interphase will not be weakened significantly after the interfacial modifications.


Résumé : Une interphase fibre de carbone-matrice époxy thermiquement auto-réparable a été construite sur la base de liaisons covalentes Diels-Alder D-A thermiquement réversibles.
L’interphase modifiée par D-A a été formée en greffant des groupes maléimide sur la surface de la fibre de carbone et en introduisant des groupes furane dans le réseau polyépoxy.
La capacité d’auto-réparation interfaciale a été caractérisée par le test de déchaussement de la micro-goutte.
La surface de la fibre de carbone a subi un traitement en trois étapes : i oxydation par l’acide nitrique, ii amination par la tétraéthylènepentamine TEPA et iii greffage de bismaléimide BMI.
Après chaque étape de traitement, les modifications physico-chimiques de surfaces de la fibre ont été caractérisées par microscopies MEB et AFM et par spectroscopies XPS, et ATR-FTIR.
La modification de la matrice a été effectuée en copolymérisant le furfuryl glycidyl éther FGE au réseau époxy-amine et les propriétés de la matrice ont été évaluées par TGA, DSC, ATR-FTIR, et traction uniaxiale.
Le caractère réversible des liaisons Diels-Alder a été également vérifié par DSC, TGA et RMN.
Pour caractériser les capacités d-auto-réparation de l’interphase modifiée par D-A, les propriétés mécaniques et les capacités d-auto-réparation de l-interphase construite en combinant la matrice DGEBA-FGE-amine avec une série de fibres de carbone greffés par BMI ont été mesurées en fonction du temps d’oxydation préalable au greffage gouvernant la réactivité de la fibre de carbone.
Enfin, car le FGE joue un double rôle dans le système interfacial modifié par D-A, à la fois dans l’architecture en intervenant comme allongeur de chaîne entre nœuds de réticulation du réseau époxyde et au niveau de l’interphase en contribuant dans la formation des liaisons réversibles, l-influence de la concentration de FGE dans la matrice a été étudiée sur les propriétés mécaniques de l-interphase et également sur les propriétés mécaniques de la matrice.
Par conséquent, ce travail a permis d’aboutir à la procédure optimale pour construire une interphase fibre de carbone-époxy thermiquement auto-réparable basée sur des liaisons covalentes Diels-Alder thermo réversibles.
L-interphase ainsi formée possède non seulement des capacités d’auto-réparations multiples, mais également des propriétés mécaniques compatibles avec une approche ‘matériau composite’.
En effet, les propriétés mécaniques globales des matériaux composites, comme attendu, sont dépendantes des caractéristiques de cette interphase mais ne seront pas réduites par la présence de celle-ci notamment pour assurer la durabilité du matériau composite.


en fr

Keywords : Materials Composite Interphase Self-Repairing Oxydation Microscopy Spectroscopy Diels-Alder reaction Epoxy Carbon fiber

Mots-clés : Matériaux Auto-Réparation Microscopie Spectroscopie Réaction de Diels-Alder Fibre de carbone





Author: Wenyong Zhang -

Source: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DOWNLOAD PDF




Related documents