en fr ZnO nanoparticles as a luminescent down-shifting layer for solar cells Nanoparticules de ZnO comme couche luminescente down-shifting pour les cellules solaires Report as inadecuate




en fr ZnO nanoparticles as a luminescent down-shifting layer for solar cells Nanoparticules de ZnO comme couche luminescente down-shifting pour les cellules solaires - Download this document for free, or read online. Document in PDF available to download.

1 INL - Institut des Nanotechnologies de Lyon - Site de l-INSA

Abstract : In this thesis, we aim at designing mechanically stable ZnO nanoparticle based materials as a luminescent down-shifting layer that can be processed on a scalable amount and deposited on standard solar cells at a reduced cost.
The main challenge was thus to get ZnO nanoparticles with as high photoluminescence quantum yield PL QY as possible.
Different methods have been used and compared to synthesize ZnO nanoparticles.
We have first studied particles synthesized by a physical route the Low Energy Cluster Beam Deposition relying on the adiabatic expansion of a plasma.
The resulting particles did not exhibit a PL QY high enough to be interesting for down-shifting.
We next investigated commercial particles which behaved as the LECBD ones.
We consequently discarded them.
Eventually, we concentrated on nanoparticles produced by wet chemistry.
Two routes were explored: the conventional co-precipitation method of Zn acetate or sulfate in presence of an alkaline hydroxide and the hydrolysis of ZnEt2.
For both cases the synthesis parameters have been tuned to optimize the optical properties for down-shifting process.
When appropriately choosing the alkaline ion Li+ instead of K+ nature and amount, the PL QY has been increased to 13 % in the co-precipitation method.
Our results reproduce the state-of-the-art knowledge concerning this technique.
The hydrolysis route proved to be even more interesting.
The sole hydrolysis reaction did not lead to very bright particles.
We have thus proposed an original strategy: the addition of a weak acid, the polyacrylic acid PAAH during the synthesis.
If PAAH has been used previously as a passivating capping agent of ZnO, its use during the synthesis has never been tempted.
Our work shows that by tuning the amount and molecular weight chain length of PAAH introduced during the synthesis, a very efficient hybrid nanocomposite consisting of ZnO nanopaerticles in a PAAH matrix can be obtained with PL QY as high as 20 %.
When mixing PAAH to its sodium salt PAANa, the nanocomposite exhibits record values of PL QY of 50 %, increasing to 70 % over a month.
The physico-chemical reasons for this enhancement are discussed in the manuscript.
Our explanations point to a combined effect of the size, morphology and composition.
In the subsequent part, ZnO NPs dispersible in water have been successfully achieved while maintaining their PL QY high, between 20 % - 34 %, using a PAAH-PAANa mixture at the optimal volume ratio, concentration, lengths and volume.
We highlight the need to get a compromise between a good dispersibility and a high PL QY.
This part of the thesis paves the way for the further industrial applications.
Finally, the down-shifting effect of luminescent ZnO nanoparticles on solar cells has been simulated to obtain a potential enhancement of solar cell efficiency by the ZnO NPs down-shifting layer.


Résumé : Le but de cette thèse était de concevoir des matériaux à base de nanoparticules de ZnO qui puissent être utilisés de manière efficaces comme couche de down-shifting sur la face avant des cellules solaires photovoltaiques.
Le défi principal a donc été d’obtenir des nanoparticules de ZnO avec un rendement de photoluminescence PL QY aussi élevé que possible.
Diverses méthodes ont été et comparées utilisées pour la synthèse de nanoparticules de ZnO.
Nous avons en premier lieu étudié des particules synthétisées par voie physique le dépôt par jet d’agrégats de basse énergie, LECBD.
Les particules résultantes démontrent une faible PL QY.
Nous avons par la suite étudié des particules commerciales qui se sont comportées comme celles issues de la LECBD.
Par conséquent, nous ne les avons pas retenues.
Enfin, nous nous sommes concentrés sur des particules produites par voies chimique humide: la co-précipitation de l’acétate ou du sulfate de zinc en présence d’hydroxyde alcalin.
Pour chaque cas, les paramètres de synthèses ont été variés pour optimiser les propriétés optiques en vue de l’effet de down-shifting.
Avec un choix approprié de la nature Li+ et de la quantité d’ions alcalins, le PL QY a été accru à 13 %.
Nos résultats reproduisent l’état de l’art concernant cette technique.
Cependant, la technique par hydrolyse s’est révélée bien plus intéressante.
La seule réaction d’hydrolyse n’a pas initialement conduit à des particules très brillantes.
Nous avons donc proposé une approche originale : l’ajout d’un acide faible, l’acide polyacrylique PAAH, durant la synthèse.
Alors que le PAAH a déjà été utilisé comme agent passivant de la surface de ZnO, son utilisation pendant la synthèse n’a jamais été tentée.
Notre travail montre que en contrôlant la quantité et le poids moléculaire longueur de chaine du PAAH introduit pendant la croissance, un nanocomposite hybride très efficace à base de nanoparticules de ZnO et de PAAH peut être obtenu, avec un PL QY aussi élevé que 20 %.
En mélangeant le PAAH avec son sel de sodium, PAANa, le nanocomposite présente un PL QY record de 50%, qui augmente jusqu’à 70 % après un mois.
Les raisons physico-chimiques de cet accroissement sont discutées dans le manuscrit.
Nos explications pointent vers un effet combiné de la taille, de la morphologie et de la composition.
Dans la partie suivante, des nanoparticules de ZnO pouvant être dispersées dans l’eau ont été obtenues avec succès tout en maintenant leur rendement quantique entre 20 % et 34 % ; ce en utilisant un mélange de PAAH-PAANa de ratio volumique, de concentration et de volume réactionnel optimaux.
Nous insistons sur la nécessité d’obtenir un compromis entre une bonne capacité de dispersion et un fort PL QY.
Cette partie de la thèse pave la voie vers des applications industrielles ultérieures.Finalement, l’effet de down-shifting des nanoparticules luminescentes de ZnO a été simulé pout déterminer le gain potentiel de rendement de cellules photovoltaïques.


en fr

Keywords : Materials ZnO particle Photoluminescence Dispersion Photovoltaic Cell Zinc Hydrolysis Polyacrylic acid PAAS Synthesis Down-Shifting Zinc oxide

Mots-clés : Matériaux Nanoparticule de ZnO Cellule photovoltaïque Hydrolyse Acide polyacrylique PAAH Synthèse Oxyde de zinc





Author: Yao Zhu -

Source: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DOWNLOAD PDF




Related documents