en fr Numerical modeling of the impact of major earthquakes on river dynamics Modélisation numérique de limpact des grands tremblements de terre sur la dynamique des rivières Report as inadecuate




en fr Numerical modeling of the impact of major earthquakes on river dynamics Modélisation numérique de limpact des grands tremblements de terre sur la dynamique des rivières - Download this document for free, or read online. Document in PDF available to download.

1 GR - Géosciences Rennes

Abstract : In mountainous areas, intermediate to large earthquakes Mw > 6 systematically trigger a large number of landslides supplying the fluvial network with massive volumes of sediment. The progressive evacuation of the sediment out of the epicentral area alters river dynamics and may cause hydro-sedimentary hazards in alluvial plains river avulsion, inundations, bank erosion,



The quantification of sediment transfers is critical to better understand landscape evolution on short timescales i.e. hours to centuries and improve hazard management in deposition areas. However, the factors controlling the coarse sediment transfers are still poorly known due to a lack of field measurements and adequate numerical models. The aim of this work is thus to study, via numerical modeling, the parameters influencing landslides evacuation, the transport capacity variations at the gorge-alluvial plain transition and the short-term dynamics and hazards of alluvial fans. This work is set up in the context of the West Coast of New Zealand NZ which presents a 50% probability to experience a magnitude 8 earthquake in the next 50 years. This problematic has been addressed analytically and via a numerical approach. Using the analytical approach, we demonstrate that the conservation of long-term transport capacity at the bedrock gorge and alluvial plain transition usually implies the channel narrowing in the alluvial part that is generally realized by a transition to a braided system. We identify discharge variability as the dominant factor of alluvial river long term transport capacity compared to riparian vegetation. To explore the role of channel self-organization on coarse sediment transport, we use Eros, a 2D morphodynamic model able to simulate landscape evolution improved by a new 2D hydrodynamic model. Combined with a sediment transport-deposition model and lateral fluxes modeling bank erosion and transverse deposition, Eros allows for the emergence of diverse alluvial river regimes and geometries e.g. straight-sinuous and braided channels as a function of the external forcing experienced by the river water and sediment fluxes. The application of Eros on natural cases has required the validation and calibration of its principal parameters using analytical solutions and the morphodynamic reproduction of natural systems such as the evolution of the Poerua river in New Zealand following the Mount Adams landslide. In the downstream part of the catchment, the ensemble numerical simulations demonstrate Eros abilities to 1 efficiently predict the morphodynamic evolution of alluvial fans submitted to different scenarios of large sediment supplies and 2 generate probabilistic risk maps. In the upstream part, the results highlight the dominant role of dynamic river narrowing reducing export times of landslide-derived sediments. We define a new law characterizing export times as a function of landslide volume and pre-landslide transport capacity that predicts mean residence times for a M8 earthquake in a mountain range of 5-30 yr, much lower than previous estimations of ~ 100 yr. The numerical approach developed in this work suggests that the study of mountain ranges response to severe landslide disruption can only be addressed with a 2D model able to account for the non-linearities between river flow, channel geometry and sediment transport. The results allow for a better characterization of landscape dynamics at the scale of a seismic cycle and hydro-sedimentary hazards in the short term.

Résumé : Dans les chaînes de montagnes, les séismes de magnitudes intermédiaires à fortes Mw>6 déclenchent systématiquement un grand nombre de glissements de terrain responsables de l-introduction de volumes massifs de sédiments dans le réseau fluviatile. L-évacuation progressive de ces sédiments hors de la zone épicentrale affecte la dynamique des rivières et provoque des aléas hydro-sédimentaires dans les plaines alluviales avulsion des rivières, crues



La quantification des transferts sédimentaires est essentielle pour mieux comprendre l-évolution des paysages à court et moyen terme de l-heure au siècle et permettre une gestion efficace des risques dans les zones d-accumulation. Cependant, les flux de sédiments grossiers étant difficiles à mesurer, les facteurs contrôlant l-évacuation des glissements de terrain restent à ce jour mal compris. Cette thèse a donc porté sur l-étude, via la modélisation, des paramètres influençant la mobilisation des glissements de terrain, la préservation de la capacité de transport la transition entre gorge et plaine alluviale et la dynamique court terme des cônes alluviaux soumis à de forts apports sédimentaires. Les approches développées sont appliquées au contexte de la côte Ouest de la Nouvelle Zélande où la probabilité d-occurrence d-un séisme de magnitude 8 est de 50% dans les 50 ans à venir. Cette problématique à été abordée analytiquement et via une approche numérique avec le modèle 2D d-évolution des paysages et des rivières, Eros. Avec l-approche analytique, nous démontrons que la conservation de la capacité de transport long terme à la transition entre gorges et plaines alluviales est généralement réalisée par le passage à un système en tresse. Nous identifions aussi la variabilité des débits comme facteur dominant de la capacité de transport long terme comparé à l-effet de la végétation riparienne. Avec l-approche numérique, nous utilisons Eros qui est composé 1. d-un modèle hydrodynamique 2D, 2. d-un modèle de transport-dépôt de sédiments et 3. de modèles gérant les flux latéraux d-érosion et de dépôt. La combinaison de ces éléments permet l-émergence de diverses géométries de rivières alluviales droites-sinueuses ou en tresses en fonction des forçages externes qu-elles subissent débit d-eau, flux sédimentaires. L-application d-Eros à des cas naturels a nécessité la validation et la calibration de ses paramètres principaux à l-aide: 1. de solutions analytiques et 2. de la reproduction morphodynamique de systèmes naturels, tel que l-évolution de la rivière Poerua en Nouvelle Zélande suite au glissement de terrain du Mont Adams. Dans la partie aval du bassin, les simulations numériques démontrent les capacités du modèle 1 à prédire efficacement l-évolution de plaines alluviales soumises à plusieurs scénario d-apports sédimentaires massifs et 2 à générer des cartes de risques probabilistes. Dans la partie amont du bassin, les résultats mettent en évidence le rôle clef de la réduction dynamique de largeur des rivières par rapport à la largeur de la gorge fluviatile, sur l-accélération de l-évacuation des sédiments issus des glissements de terrain. Une loi unique caractérisant les temps d-export d-une distribution de glissements de terrain peut être définie en fonction du rapport entre volume de sédiment et capacité de transport initiale de la rivière, permettant ainsi d-estimer leur temps de résidence moyen à 5-30 ans pour un scénario de séisme de Mw=8 beaucoup plus faibles que ceux estimés précédemment ~100 ans. L-approche numérique développée dans ce travail suggère que l-étude de la réponse des chaînes de montagnes à un forçage sismique fort ne peut être effectuée efficacement qu-avec un modèle 2D capable de prendre en compte les non-linéarités entre écoulements des rivières, leurs géométries et le transport sédimentaire. Les résultats obtenus permettent une meilleure caractérisation de la dynamique des paysages à l-échelle du cycle sismique et des aléas à court terme.

en fr

Keywords : Quantitative geomorphology Sediment transport Numerical modeling Stochastic approach Earthquakes

Mots-clés : Géomorphologie quantitative Transport sédimentaire Modélisation numérique Approche stochastique Séismes





Author: Thomas Croissant -

Source: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DOWNLOAD PDF




Related documents