en fr Localisation, nature and dynamic of the water-sediment interface in combined sewer systems Localisation, nature et dynamique de linterface eau-sédiment en réseau dassainissement unitaire Report as inadecuate




en fr Localisation, nature and dynamic of the water-sediment interface in combined sewer systems Localisation, nature et dynamique de linterface eau-sédiment en réseau dassainissement unitaire - Download this document for free, or read online. Document in PDF available to download.

1 CEREVE - Centre d-Enseignement et de Recherche Eau Ville Environnement

Abstract : Erosion of sewer sediments and especially erosion of an organic deposit situated at the water-sediment interface are the major sources of pollution for combined sewer overflows. In order to ameliorate knowledge about the water-sediment interface, two devices were developed.- an endoscope permitted to identify and localise two different types of organic interface an immobile layer in Paris and Marseille, and moving near bed solids in Dundee and Hildesheim- a box, embedded in a sewer-wall in Paris, permitted to observe the interface and to show that the organic layer is an heterogeneous material with biological activity in it. This layer builds up rapidly to a stable depth during dry weather but it is disturbed by local changes. During flow increases, the organic layer is partly eroded and it is transported in bed-load and in suspension.

Résumé : La pollution des rejets urbains de temps de pluie est liée aux dépôts des réseaux dassainissement unitaires et notamment aux stocks de matière organique situés à linterface eau-sédiment. Lobjectif de cette thèse est daméliorer les connaissances vis-à-vis des stocks organiques à l-interface eau-sédiment. Deux méthodes d-observation ont été utilisées :- un endoscope a permis d-identifier et de localiser deux types d-interface organique une couche immobile à Paris et à Marseille, et des solides en déplacement près du fond à Dundee et à Hildesheim- une boite d-observation encastrée dans un collecteur parisien a permis de montrer que la couche organique immobile située à l-interface eau-sédiment est hétérogène, quelle abrite une activité biologique, quelle se forme rapidement par temps sec puis se stabilise, quelle subit des remaniement locaux en surface et enfin, que, lors daugmentations de débit, elle est partiellement érodée et transportée par suspension et par charriage.

Mots-clés : réseau d-assainissement unitaire rejets urbains de temps de pluie interface eau-sédiment couche organique cisaillement comportement dynamique formation érosion





Author: Claire Oms -

Source: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DOWNLOAD PDF




Related documents