en fr Contribution to the thermal treatments of wood up to 300°C : Chemical transformations and physicochemical characterizations Contribution à létude des traitements thermiques du bois jusquà 300°C : Transformations chimiqReport as inadecuate




en fr Contribution to the thermal treatments of wood up to 300°C : Chemical transformations and physicochemical characterizations Contribution à létude des traitements thermiques du bois jusquà 300°C : Transformations chimiq - Download this document for free, or read online. Document in PDF available to download.

1 SPIN-ENSMSE - Centre Sciences des Processus Industriels et Naturels 2 P2MC-ENSMSE - Département Poudres et Matériaux Multi-Composants

Résumé : Un bois traité à une température inférieure à 300°C et sous atmosphère inerte voit sa composition chimique modifiée. Ceci a pour effet de changer sa couleur, de le rendre moins hygroscopique. Le présent travail consiste à étudier ces transformations physicochimiques et de les corréler aux nouvelles caractéristiques du matériau afin d-optimiser le procédé de rétification. Les conditions opératoires et les caractéristiques du matériau ont été étudiées et apparaissent déterminantes pour le produit final. Des réactions secondaires générées par les gaz de réaction créent une légère inhomogénéité du traitemement dans le matériau. Le bois des résineux commence à se dégrader vers 188°C et celui des feuillus vers 195-205°C. Mais à température plus élevée, les résineux sont plus résistants à la dégradation que les feuillus. Ceci est dû à la nature des hémicelluloses à basse température et au taux de lignines à plus haute température. L-aspect microscopique du bois est conservé. Mais à 250°C, la structure cristalline de la cellulose est modifiée surtout dans le plan longitudinal tangentiel. La diminution de l-hygroscopie du bois est due aux modifications chimiques et les différences observées entre résineux et feuillus peuvent être expliquées par le schéma de dégradation des hémicelluloses. Les fortes carboxydations et condensations qui existent à 240°C correspondent au minimum de reprise d-humidité du hêtre à cette température. La mesure de la couleur des échantillons permet de contrôler le procédé de traitement. Le matériau fonce lorsque la température de rétification augmente et un bois traité à 240°C est beaucoup plus rouge que les bois naturels et traités à 305°C.

Résumé : No abstract

Mots-clés : Rayons X Bois Celluloses Hémicelluloses Traitement thermique Hygroscopie CouleurThermogravimétrie- calorimétrie différentielle Spectrométrie infrarouge à transformée de Fourrier Spectrométrie de masse Rayons X.





Author: Florence Avat -

Source: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DOWNLOAD PDF




Related documents