Genetic similarity and relationships of DNA fingerprints with performance and with heterosis in Japanese quail lines from two origins and under reciprocal recurrent or within-line selection for early egg productionReport as inadecuate




Genetic similarity and relationships of DNA fingerprints with performance and with heterosis in Japanese quail lines from two origins and under reciprocal recurrent or within-line selection for early egg production - Download this document for free, or read online. Document in PDF available to download.



Abstract : DNA fingerprints of Japanese quail male and female pure line breeders were obtained with probes 33.6, 33.15, and R18.1 and they yielded a total of 59 scoreable bands. Bandsharing $0 < { m BS} < 1$ was calculated within and between six quail lines of two origins, and under reciprocal recurrent AA and BB, within-line DD and EE or no PP and FF selection. Twenty one pair types were compared. BS was 0.30 higher within line than between lines. BS with the control line was smaller for reciprocal recurrent selection lines than for lines under individual selection. Bandsharing between the two reciprocal recurrent selection lines was 0.19 lower than between lines under individual selection. These results indicate that the two selection methods had different effects on the genetic constitution of the lines, in agreement with previous observations made from the analysis of biochemical polymorphisms with the same set of birds. Egg production and weight traits of pure and crossbred progeny from fingerprinted quail were obtained and compared, and a linear relationship with the measure of bandsharing was estimated. No significant regression coefficient of performance on BS was found over all progeny genetic types. Heterosis from individual matings could also be estimated under the two selection methods since the same birds were parents of both pure and crossbred performance-tested quail. The association of heterosis with the difference between BS of parents of the purebreds and BS of parents of their half-sib crossbreds was favourable and significant for early production traits in lines DD and EE, but no relationship was found in lines AA and BB. These results indicate that the high level of heterosis obtained through reciprocal recurrent selection, and the heterosis observed under within-line selection may have, partly at least, a different genetic determinism. Therefore, the relationship of heterosis with BS may also depend on the past history of selection in the lines.

Résumé : Ressemblance des empreintes génétiques et liaisons avec les performances et l-hétérosis chez des cailles japonaises de deux origines et sous sélection directe ou réciproque récurrente pour la ponte précoce. Les sondes 33.6, 33.15 et R18.1 ont été utilisées pour obtenir les empreintes génétiques à partir de l-ADN de cailles japonaises reproductrices mâles et femelles de six lignées en sélection récurrente réciproque AA et BB, en sélection individuelle DD et EE ou maintenues sans sélection PP et FF, et provenant de deux origines. Les 21 types de paires possibles ont été comparés à l-aide du coefficient de partage de bande BS $0 < { m BS} < 1$. BS était plus élevé de 0,30 intra-lignée qu-inter-lignée. La ressemblance génétique avec la lignée contrôle non sélectionnée, mesurée par BS, était moindre pour les lignées AA et BB que pour DD et EE. De plus, BS entre les deux lignées sous sélection réciproque récurrente était inférieur de 0,19 à la valeur obtenue entre celles sous sélection individuelle. Ces résultats indiquent que les deux méthodes de sélection ont bien eu chacune un effet différent sur la constitution génétique des lignées. Ils confirment ainsi des observations antérieures issues de l-analyse des polymorphismes biochimiques du même échantillon d-animaux. La descendance femelle pure et croisée des cailles aux empreintes génétiques connues a été mise en épreuve de ponte de façon à étudier la relation linéaire entre les performances de chaque caille et le BS de ses parents mais aucun lien significatif n-a été mis en évidence. L-hétérosis des croisements individuels a pu être estimé car les mêmes parents ont eu une descendance pure et croisée. L-association de l-hétérosis avec la différence de BS entre les paires de cailles parentes de la descendance pure et celles parentes de la descendance de leurs demi-sœurs croisées était significative et favorable pour les caractères mesurés en début d-épreuve de ponte chez les lignées DD et EE, mais aucune relation n-a été trouvée chez les lignées AA et BB. Ces résultats indiquent que le fort hétérosis obtenu par la sélection réciproque récurrente et l-hétérosis observé dans les lignées sous sélection individuelle pourraient avoir, au moins en partie, un déterminisme génétique différent. Plus généralement, il semble que la relation de l-hétérosis avec BS puisse dépendre aussi de la sélection pratiquée dans les lignées.

Mots-clés : Japanese quail bandsharing DNA fingerprint heterosis-caille japonaise partage de bande empreinte génétique hétérosis production





Author: Francis Minvielle Jean-Luc Coville Andrew Krupa Jean-Louis Monvoisin Yoshizane Maeda Shin Okamoto

Source: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DOWNLOAD PDF




Related documents