Lévolution sémantique des termes hébreux et araméens pehah et segan et accadiens pahatu et shaknuReport as inadecuate




Lévolution sémantique des termes hébreux et araméens pehah et segan et accadiens pahatu et shaknu - Download this document for free, or read online. Document in PDF available to download.

1 UMR 7044 - Etude des Civilisations de l-Antiquité

Résumé : L-article a pour objet l-étude des termes hébreux et araméens pehah et segan connus en accadiens sous les formes pahatu et shaknu habituellement traduits par les vocables ‘gouverneur- ou ‘officier-, d-en saisir les sens et les implications en tenant compte, chose nouvelle, de la documentation araméenne d-Eléphantine.A l-époque assyrienne, les deux termes sont équivalents et il n-est pas possible de discerner de nuance dans les traductions. Dans les royaumes chaldéen et mède, après la chute de Ninive, la situation est identique, mais l-association des deux termes laisse peu à peu apparaître une nuance, segan prenant un sens plus général que pehah. Un troisième vocable, qui supplantera bientôt le terme segan, et correspondant au terme ‘satrape- va également faire son apparition dans les énumérations.A l-époque achéménide, pehah est souvent lié au terme ‘satrape- plutôt qu-à segan et va devenir son équivalent. A cette période, peha a le sens précis de ‘gouverneur- d-un territoire d-une certaine ampleur même si l-identification avec le satrape ne peut être faite. A la même époque segan prend un sens très général et peut être traduit par ‘fonctionnaire- ou ‘officier- et ce dans des contextes très variés selon le type de documentation: judiciaire, administratif ou religieux.L-auteur présente ensuite plusieurs tableaux listant les versions et traductions des vocables peha, segan et du terme ‘satrape- selon qu-ils sont employés dans les versions massorétiques de la Bible hébreu, dans le texte des Septante grec et dans la Vulgate latin et qu-ils apparaissent seuls ou associés les uns aux autres. Il apparaît que la version latine est la plus fidèle dans la traduction des termes car elle adopte généralement une seule traduction pour un terme.Enfin, l-auteur termine par l-examen d-un cas dans le domaine accadien, Gubaru, et note que les termes pahatu et shaknu subissent la même évolution que pehah et segan.

Mots-clés : araméen hébreu accadien Antiquité lexicographie





Author: Thierry Petit -

Source: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DOWNLOAD PDF




Related documents