DE LINFORMALITÉ À LA GESTION ALTERNATIVE DUNE VILLE SOUTENABLE : LE CAS DE CANAANReport as inadecuate




DE LINFORMALITÉ À LA GESTION ALTERNATIVE DUNE VILLE SOUTENABLE : LE CAS DE CANAAN - Download this document for free, or read online. Document in PDF available to download.

1 Centre de Recherche et d-Appui aux Politiques Urbaines CRAPU, Université Quisqueya

Résumé : La gestion de la ville obéit classiquement à une logique d-administration publique. Elle s-avère un exercice complexe, la ville étant le produit d-une multiplicité d-acteurs aux intérêts divergents. Dans les pays du Sud économique confrontés à une croissance urbaine galopante, la gestion de l-espace citadin représente un défi considérable pour les politiques urbaines qui ont montré leurs limites dans divers pays. Haïti présente un développement urbain non encadré par les autorités publiques, de caractère informel et désorganisé. Le séisme de 2010 a clairement révélé cette faiblesse étatique en termes de gestion et aménagement urbains. En 2010 en effet, le laisser-faire de l-Etat donna naissance à Canaan, aujourd-hui vaste bidonville de plus de 200 000 habitants livrés à eux-mêmes. Ce désengagement étatique incita la population à se structurer en associations pour gérer l-organisation spatiale et les besoins des habitants en termes de services urbains. A travers l-étude du cas de Canaan, cet article a pour objectif de montrer comment une communauté organise son cadre de vie dans un contexte de défaillance étatique, de questionner les mécanismes classiques de gestion urbaine et de voir les possibilités d-associer une approche alternative de gestion à la démarche de développement « soutenable » de la ville.

Mots-clés : gestion urbaine approche bottom-up organisations communautaires participation citoyenne citoyenneté active défaillance de l-État Haïti





Author: Anne-Laurence Verret - Anie Bras - Evens Emmanuel -

Source: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DOWNLOAD PDF




Related documents